Focus / Ces produits qui font l’automne : les poires

La poire : un fruit ancré dans les traditions provençales
19
Oct

Les dix principales variétés de poires produites en France se diffusent en deux catégories : les poires d’automne-hiver et les poires d’été. Ce fruit des dieux, selon un certain Homère, est ainsi disponible sur les étals tout au long de l’année. Néanmoins, 60% de la production française est réalisée en été. D’ailleurs, la France est le 5e plus gros producteur de poires à l’échelle de l’Europe derrière l’Italie, l’Espagne, les Pays-Bas et le Portugal. La poire est l’un des fruits les plus consommés dans le pays. Avec 2 400 hectares et une production de 71 000 tonnes, la région PACA est la première région productrice de poires et accapare 47% de la production nationale !

Les variétés de poires d'automne/hiver

  • La variété « Conférence » est l'une des plus consommées en France. Elle est cueillie à la mi-septembre et se consomme de préférence en octobre. Le fruit est long, à la peau rugueuse de couleur jaune teintée de vert. La chair fine, juteuse et fondante, a une saveur légèrement acidulée. Cette poire se consomme crue ou cuite selon les préférences, et se prête très bien à la technique de conservation dite de « la poire tapée » ;
  • « Louise-Bonne d'Avranches » est une ancienne variété qui se cueille à la fin septembre mais qui doit être consommée dans les 60 jours qui suivent la cueillette. Le fruit est petit et allongé, à l'épiderme vert-jaune taché de vermillon. Les qualités gustatives de cette variété sont très appréciées, crue comme cuite. En effet, la chair est ferme, sucrée, parfumée et acidulée ;
  • Les poires de la variété « Général Leclerc » sont très appréciées pour leur chair parfumée, fine, tendre, sucrée et légèrement acidulée. Il s’agit d’une variété très ancienne de taille moyenne à grosse. La peau est de couleur jaune pourvue de roussissures. Les fruits sont cueillis dès la mi-septembre et peuvent se conserver pendant 170 jours ;
  • Enfin, la variété « Doyenné du Comice » a été créée au XIXᵉ siècle et est la troisième variété de poires la plus consommée en France. Elle produit une grosse poire jaune bosselée, mais les fruits bien exposés au soleil sont souvent lavés de rouge. Cette variété se distingue par une chair très fine et fondante, juteuse et sucrée. Les fruits se récoltent en octobre et se conservent jusqu’à 100 jours.

Traditions autour de la poire

  • La poire figure parmi les treize desserts dégustés au retour de la messe de minuit et qui restent sur la table pendant les 3 jours suivants, jusqu'au 27 décembre. Elle est également à la base de plusieurs produits du terroir dont la liqueur de poire, les mendiants aux fruits secs et aux poires, la tarte aux poires du Saint-Barnabé, etc. ;
  • L’expression « prendre quelqu’un pour une poire » remonte à un dessin fait par Daumier en 1831 représentant le roi Louis-Philippe avec une tête en forme de poire. Cette caricature se moquait du roi suite à la restriction de la liberté de la presse sous la Monarchie de Juillet ;
  • La poire fut le fruit royal attitré qui scellait le Sacre des Rois à Reims. A l’issue des cérémonies, le notable offrait une poire et une coupe de champagne au nouveau roi en prononçant les vœux suivants : « Nous vous offrons ce que nous avons de meilleur : nos vins, nos poires et nos cœurs ! »
  • Le poirier de Reillanne (Alpes-de-Haute-Provence) est sans nul doute un arbre remarquable de par sa circonférence qui fait 5,20 m.