Anecdotes et bizarreries du Languedoc-Roussillon

Canigou - région Languedoc-roussillon
17
Jan

On a tous le plaisir de surprendre nos amis par des anecdotes ou des bizarreries sur nos chères villages et régions à l’occasion d’un repas. Il faut dire que le Languedoc-Roussillon n’en manque pas ! Nous avons sélectionné pour vous quelques curiosités surprenantes pour briller en société !

 

(11) – Un éléphant, ça trompe énormément

Saviez-vous que Sigean abritait une réserve animalière qui accueille des pachydermes ? En effet, avec deux éléphants de belle taille qui font le plaisir des plus jeunes visiteurs, cette réserve d’animaux d’Afrique attire chaque année plusieurs milliers de visiteurs. Et si ces créatures ont un succès de taille, leurs bouses ont également passionné André Durand, habitant de Brousse-et-Villaret ! Ce dernier s’est lancé dans le recyclage de crottes de pachydermes, avec lesquelles il compose un papier de qualité, et ce depuis plus de vingt ans ! Rassurez-vous, il est inodore et de très bonne facture !

 

(30) – La dernière station météorologique de montagne de France

Au sommet des Cévennes méridionales, sur le Mont Aigoual, a débuté en 1887 la construction d’un observatoire météorologique. Avec seulement 70 jours de travail possibles en moyenne par an en raison des conditions météorologiques extrêmes, il aura fallu 7 ans pour que l’observatoire soit finalisé. Encore en activité aujourd’hui sous la tutelle de l’Office National de Météorologie, il est ouvert au public six mois par an (de mai à septembre) pour des expositions et des visites à couper le souffle !

 

(34) – La première école de rire et de bonheur au monde

Le rire est la meilleure médecine du monde dit-on. Et c’est en partant de cette assertion que Corinne Cosseron a décidé d’ouvrir la première école de Rigologie de la planète à Frontignan. Portant le rire au rang d’art, cette dernière propose ainsi de s’adonner à des séances de rire en groupe ainsi qu’à divers ateliers pour booster son moral. Et si vous souhaitez découvrir le travail de pratique qui ne manque pas de sérieux, rejoignez les centaines de rieurs passionnés lors du Rassemblement International des Rieurs qui fêtera cette année son 15e anniversaire.

 

(48) – Quand le vent sonne les cloches

Si l’on a tous entendu sonner les cloches de la paroisse voisine, sachez qu’en Lozère, c’est le vent qui les actionne ! En effet, en raison des conditions météorologiques qui peuvent parfois s’avérer très dangereuses dans cette partie de l’Hexagone, on a donné aux forts élans venteux accompagné de neige le patronyme de tourmente. Ainsi, se sont érigées pareilles à des phares en bord d’océan des cloches de Tourmente, qui s’actionnent d’elles-mêmes dès que les vents se lèvent. Ces constructions sont nombreuses dans la région et ne manquent pas de charme !

 

(66) – Périllos, le village fantôme

Qui n’a pas vu dans un bon vieux western un petit village fantôme angoissant ? Dans les Pyrénées-Orientales se trouve le village de Périllos qui compte… 0 habitant ! En effet, le dernier né de ce village a vu le jour en 1916. Et c’est en 1960 que le dernier berger du village a décidé de quitter les lieux. Depuis, le village est resté parfaitement conservé. Un lieu magnifique en pleine montagne qui offre une vue imprenable sur des alentours de toute beauté.