Accueil / Blog / Provence-Alpes Côte d'Azur / Le Sentier des Ocres : un cadeau de la Terre

Le Sentier des Ocres : un cadeau de la Terre

Le Sentier des Ocres à Roussillon : une curiosité géologique à découvrir
15
Déc

Le Sentier des Ocres est un musée à ciel ouvert où l’on peut, à l’occasion d’une balade, découvrir la beauté et la richesse de cette ancienne carrière d’où l’on pouvait extraire jusqu’à 25 nuances d’ocres. Exploités depuis la fin du XVIIIe siècle jusque dans les années 1950, les ocres de Roussillon et des alentours (Gargas, Rustrel) étaient alors exportés dans le monde entier. Après le boom des colorants chimiques, les mines ont fermé progressivement, laissant derrière elles un site que la pluie et le vent continuent de sculpter pour le plaisir des yeux. Le Sentier des Ocres a été façonné par la main de l’Homme et par l’érosion.

Genèse du Sentier des ocres

La Provence entière a été recouverte par la mer pendant très longtemps il y a quelque 230 millions d’années. C’est avec l’accumulation de sédiments arrachés aux continents au fond des eaux qu’ont été créés le Mont Ventoux, les Calanques, le Lubéron ou encore le canyon du Verdon. L'ocre est tirée du minerai ocreux. Celui-ci se présente en couches assez régulières, d'épaisseur variable. Dans les gisements, le minerai est assez compact, ce qui nécessite l'emploi d'un bulldozer pour l'abattage. Le minerai se compose de 80 à 90 % de sable siliceux très fin et de 10 à 20 % d'ocre pure.

Connue depuis la haute Antiquité, l’ocre fut exploitée par les Romains. Bien qu'”okhra”, en grec, signifie seulement "terre jaune", les ocres du Vaucluse présentent une palette allant du jaune au rouge vif en passant par des tons orangés. Dans les ocres naturelles, les cristaux de goethite sont associés à une argile : la kaolinite. C’est l’association de ces deux minéraux qui constitue véritablement le pigment "ocre". Les cristaux qui constituent l’ocre sont de très petite taille : les cristallites de kaolinite et de goethite mesurent plus ou moins un micron. De ce fait, on ne peut les observer qu’au microscope électronique.

Une visite immanquable lors d’un séjour en Provence

Le Sentier des Ocres à Roussillon, proche de Rustrel (connu, lui, pour abriter le Colorado Provençal), propose deux parcours qui permettent une visite de 30 et de 60 minutes au choix, mais il n’y a pas de limite de temps pour tout contempler, rassurez-vous ! Au fur et à mesure de la visite, vous disposerez de plusieurs pupitres qui vont expliqueront l’histoire de l’endroit avec des indications sur la faune et la flore. L’entrée est payante, mais les prix restent très abordables : plein tarif : 2€50, tarif réduit 1€50, et gratuité pour les enfants de moins de 10 ans. Veillez à respecter les consignes de sécurité afin de protéger au mieux ce site vieux de 110 millions d’années. Notez enfin que les chiens sont acceptés dans le parcours à condition qu’ils soient tenus en laisse.