Accueil / Blog / Focus / Une région, un drapeau, une histoire : Languedoc-Roussillon

Focus / Une région, un drapeau, une histoire : Languedoc-Roussillon

Le drapeau du Languedoc-Roussillon
09
nov

Le drapeau du Languedoc-Roussillon est le fruit d’une fusion de la croix occitane et du blason de la Catalogne. La nouvelle région Occitanie a d’ailleurs adopté un nouveau logo, depuis le 3 février 2017, composé pour moitié de la croix occitane et pour autre moitié des quatre bandes traditionnelles du drapeau catalan. Retour sur les origines de ces deux emblèmes régionaux.

La Crotz Occitana : emblème de la langue et de la culture occitane

La Croix occitane, dite aussi Croix de Toulouse, Croix de Provence ou Croix du Languedoc est une croix grecque bouletée, à quatre branches égales, terminées chacune par trois boules. Le total de douze boules représentait, conformément à l’origine religieuse de cette croix, les douze apôtres. Les monnaies et sceaux anciens révèlent une utilisation très répandue, pendant tout le Moyen Âge et depuis son adoption par l’Empereur Constantin en 325, de cette croix grecque qui symbolise initialement le Christ. Ce drapeau sert d’emblème à l’Occitanie et représente la langue et la culture occitane. Le motif de la croix occitane (crotz occitana) est adopté par des collectivités territoriales correspondant en partie à l’ancien comté de Toulouse : Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et Hautes-Alpes. Suite au mariage du Comte de Toulouse et de la fille du Comte de Forcalquier, cette croix d’origine provençale fut transmise au Comté de Toulouse, selon Louis-Antoine de Ruffi dans son livre sur l'Histoire de la Ville de Marseille.

Le drapeau catalan : un emblème aux origines mystérieuses

Les quatre pals de gueules, communément appelés les « Quatre barres » ou le « Sang et or », figurent parmi les plus anciens blasons d’Europe. Leur première apparition claire remonte à 1149. On raconte que lors d’un combat contre les Normands, l’Empereur franc Louis le Pieux demanda du renfort à son vassal, le comte de Barcelone Guifred el Pelut. Ce dernier fut mortellement blessé, mais les Francs prirent néanmoins le dessus sur leur adversaire. Pour rendre hommage à son vassal, l’empereur franc trempa sa main dans le sang de celui-ci et marqua de ses doigts son bouclier, dessinant ainsi 4 bandes rouges. Certains privilégient une autre théorie selon laquelle Douce de Provence, par son mariage avec Raimond-Bérenger III de Barcelone, serait à l’origine de l’écu aux quatre pals.